Une sélection des meilleurs photographes

Il y a 103 ans naissait Fritz Henle, le dernier grand photographe classique

La quête de Fritz Henle était de trouver la beauté dans toutes les formes artistiques et cela à travers le monde. « Une chose qu’un artiste peut faire dans ce monde est de rappeler aux gens qu’il y a tant de beauté et que vous n’avez qu’à la contempler », a déclaré Fritz Henle. Il a travaillé sur des sujets très divers comme New York, le Mexique, la Chine, le Japon, Paris, et les portraits de personnalités célèbres. La polyvalence et le talent de fritz Henle s’étendent dans tous les genres, y compris la mode, le nu, la publicité, le portrait, le photojournalisme, les documentaires, l’industrie, le paysage et la phototagraphie artistique.

Etudiant en physique à Munich durant sa jeunesse, Il décide alors de se consacrer entièrement à sa passion « La photographie » et met un terme à ses études. La photographe Hannah Seewald découvre une de ces photos représentant un haut fourneau et l’aide à rentrer à l’école bavaroise de photographie de Munich d’où il obtient un diplôme d’honneur. Puis peu après, il part pour Florence pour photographier les oeuvres de la renaissance grâce à une commande. Il profite de son séjour à Florence pour visiter la Toscane qu’il apprécie énormément puis toute l’Italie pour la compagnie Lloyd Tourismus.

Dès 1935, il sillonne la chine et le Japon pour une commande de Time Inc. et ses photos seront plubliées dans le magazine Fortune. Il s’installe aux Etats-Unis en 1936 et travaillera pour Life Magazine, qui publiera plus de 50 histoires en images et cinq couvertures. Il deviendra citoyen des Etats-Unis en 1942.

Fritz Henle a travaillé pour un large éventail de clients, y compris Harper ‘s Bazaar, Glamour, Mademoiselle, Town and Country, et a publié plus de 20 ouvrages majeurs de ses créations. Ses portrait de ses amis Diego  Rivera et Frida Kahlo ont aussi été largement publié.

Il s’est appuyé sur l’appareil photo Rolleiflex bi-objectif d’un format de 2.25 pouces pour la plupart de ses travaux. Surnommé « Monsieur Rollei, » Fritz Henle a apprécié l’appareil pour son format carré, sa grande luminosité, ses détails, sa flexibilité et les possibilités créatives.

Roy Flukinger, commissaire d’exposition et conservateur au Centre Ransom, a déclaré: « Henle est resté le champion de ce qu’il définit comme « beauté » dans la photographie et quel que soit le sujet, il a toujours cherché à trouver une esthétique proche de ce qui est devant sa caméra. »

Sa carrière durera plus de 60 ans durant laquelle il comptabilisera plus de 110’000 négatifs.

Une grande exposition « A la recherche de la beauté » retraçant une grande partie de son travail fut organisée du 3 février au 2 août 2009 au Harry Ransom Center du Texas.

L’historien de la photographie Helmut Gernsheim l’a décrit comme étant « le dernier grand photographe classique ».

Vous pourvez consulter la  Fiche du photographe .

Laisser un commentaire